Directeur | Director

IMG_4053 - Version 3.jpeg

Steve Masson est professeur à la Faculté des sciences de l'éducation de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et directeur du Laboratoire de recherche en neuroéducation (LRN).  En plus d'être directeur en chef de la revue Neuroeducation, il est responsable des cours de neuroéducation offerts à l'UQAM et président de l'Association pour la recherche en neuroéducation, un organisme ayant pour mission le développement et la diffusion de la recherche en neuroéducation. En 2013, il a reçu le prix Pat Clifford pour la recherche en éducation en début de carrière pour ses travaux combinant les neurosciences et l'éducation. 

Steve Masson is a professor at the Faculty of Education at Université du Québec à Montréal (UQAM) in Canada and director of the Laboratory for Research in Neuroeducation (LRN). In addition to being editor-in-chief of the journal Neuroeducation, he is responsible for the courses in neuroeducation offered at UQAM, and president of the Association for Research in Neuroeducation, an organization whose mission is the development and dissemination of neuroeducation research. In 2013, he received the Pat Clifford Award for educational research in early career for his work combining neuroscience and education.

 

Étudiants-chercheurs | Students-researchers

Lorie-Marlène Brault Foisy est étudiante au doctorat en éducation à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) sous la direction de Steve Masson. Son projet doctoral vise à mieux comprendre le rôle du mécanisme cérébral du recyclage neuronal dans l’apprentissage en général et, plus spécifiquement, dans l’apprentissage de la lecture. Sa recherche a pour objectif de déterminer l’impact respectif, sur le plan cérébral, de deux approches d’enseignement de la lecture afin de comprendre les effets de ces approches sur le recyclage neuronal de la région occipito-temporale gauche liée à l’expertise en lecture. Elle a récemment obtenu une bourse de doctorat Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH, 2013-2016) pour mener à bien son projet doctoral.

Lorie-Marlene Brault Foisy is a PhD student in education at University of Quebec in Montreal (UQAM) supervised by Steve Masson. Her PhD project aims to a better understanding of the neuronal recycling mechanism in learning and more specifically in learning to read. To achieve this goal, her research will compare the cerebral impacts of two teaching reading methods on the neuronal recycling mechanism of the left occipito-temporal region related to expertise in reading. She has been recently awarded a Joseph-Armand-Bombardier Canada Doctoral Scolarship from the Social Sciences and Humanities Research Council (SSHRC, 2013-2016) to complete her PhD research.

 

Lorie-Marlène Brault Foisy.JPG
 

Geneviève Allaire-Duquette est étudiante au doctorat en éducation sous la direction de Steve Masson (codirection : Michel Bélanger, Université du Québec à Rimouski). Son projet de recherche porte sur les mécanismes cérébraux liés à la compréhension conceptuelle des sciences chez les élèves du secondaire. Elle est récipiendaire d'une bourse de doctorat du Programme de bourses d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier octroyée par le Conseil de recherche en sciences humaines. 

Geneviève Allaire-Duquette is a Ph.D. student in education supervised by Steve Masson (co-director: Michel Bélanger, Université du Québec à Rimouski). Her research focuses on the brain-based mechanisms related to conceptual understanding of science at high school level. She is the recipient of the Joseph-Armand Bombardier Canada Graduate Scholarships Program Doctoral Scholarships from the Social Sciences and Humanities Research Council.

 

 

Guillaume Malenfant-Robichaud est étudiant à la maîtrise en éducation sous la direction de Steve Masson (codirection : Patrice Potvin, UQAM). Son projet de recherche s’intéresse au lien entre l’inhibition et la capacité à surmonter une conception erronée en chimie.

Guillaume Malenfant-Robichaud is a Master student in education supervised by Steve Masson (co-director: Patrice Potvin, UQAM). His research focuses on the relation between inhibition and the capacity of overcoming a misconception in chemistry.

 

Lucian Nenciovici est étudiant à la maîtrise en éducation sous la direction de Steve Masson. Son projet de recherche vise à déterminer les effets d’une intervention pédagogique, à savoir la rétroaction négative ou correction d’erreurs spontanées, sur l’activation des régions cérébrales dans le cadre d’une tâche en électricité. Sa recherche s’intéresse plus particulièrement à la vérification de l’hypothèse selon laquelle la rétroaction négative pourrait avoir comme effet d’activer des régions d’intérêt liées au processus d’inhibition de conceptions spontanées chez des novices en sciences. Lucian Nenciovici est récipiendaire d’une bourse de maîtrise du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.

Lucian Nenciovici is a Master student in education at Universite du Québec à Montreal (UQAM) under supervision of Prof. Steve Masson. His research focuses on the effects of a pedagogical intervention, namely the correction of spontaneous errors, on the brain activity of novices in science. More precisely, his working hypothesis is that the correction of spontaneous errors might induce an activation of the brain areas associated to cognitive inhibition. Lucian Nenciovici is the recipient of a Master Scholarship from the Social Sciences and Humanities Research Council (SSHRC).

 
Blanchette-Sarassin.png

Jérémie Blanchette Sarrasin est étudiante à la maîtrise en éducation à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) sous la direction de Steve Masson. Son projet de recherche porte sur la prévalence de certains neuromythes en éducation et vise à étudier les causes possibles de ces fausses conceptions à propos du cerveau.

Jérémie Blanchette Sarrasin is a Master student in education at University of Quebec in Montreal (UQAM) supervised by Steve Masson. Her research focuses on the prevalence of some neuromyths in education and aims to study the possible causes of these misconceptions about the brain.