Utilisation de l'imagerie cérébrale pour la recherche en éducation scientifique

Masson, S., Potvin, P., & Riopel, M. (2010). Utilisation de l'imagerie cérébrale pour la recherche en éducation scientifique. Dans M. Riopel, P. Potvin & J. Vázquez-Abad (dir.), Utilisation des technologies pour la recherche en éducation scientifique (pp. 197-222). Québec : Les Presses de l'Université Laval. url: labneuroeducation.org/s/Masson2010.pdf

Grâce à de récentes techniques d’imagerie cérébrale dont l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, il est aujourd’hui possible d’analyser la façon dont le cerveau des élèves travaille pour accomplir des tâches scolaires telles que lire, écrire, compter et même résoudre des problèmes d’ordre scientifique. Encore peu connues dans le domaine de l’éducation, ces techniques offrent pourtant d’intéressantes perspectives de recherche. En prenant appui sur une étude en cours portant sur les mécanismes cérébraux sous-tendant l’apprentissage des sciences, nous présenterons les avantages, les démarches et les contraintes liés à l’utilisation de l’imagerie cérébrale pour l’étude des processus du changement conceptuel.

Enseigner les sciences en s’appuyant sur la neurodidactique des sciences

Masson, S. (2007). Enseigner les sciences en s'appuyant sur la neurodidactique des sciences. Dans P. Potvin, M. Riopel & S. Masson (dir.), Enseigner les sciences : regards multiples (pp. 308-321). Québec : Éditions MultiMondes. url: labneuroeducation.org/s/Masson2007.pdf

Certains concepts scientifiques, dont les concepts de force et de courant électrique, sont réputés être particulièrement difficiles à acquérir parce que leur apprentissage nécessite un changement conceptuel. Selon une nouvelle approche de recherche, la neurodidactique des sciences, un changement conceptuel nécessite des changements cérébraux particuliers observables à partir d’appareils d’imagerie cérébrale. Cet article a pour objectifs (1) de définir ce qu’est la neurodidactique des sciences en la situant par rapport aux autres domaines de recherche en éducation qui s’intéressent au fonctionnement du cerveau et (2) de présenter les premières découvertes de ce domaine de recherche en émergence, découvertes portant sur le rôle du conflit cognitif et des mécanismes cérébraux d’inhibition dans les processus de changement conceptuel en sciences.